Sélectionner une page

Les jeux de Rio sont terminés. L’occasion de faire un bilan sur deux semaines de compétition où les sportifs, mais pas que, ont brillé ! 16 jours d’épreuves émaillés de larmes, d’exploits, de joies, de déceptions et d’amour ! Les Jeux Olympiques ont été riches en émotions aussi bien dans les stades, gymnases, bassins et autre infrastructures sportives que … derrière les fourneaux.

La gastronomie sociale aux Jeux Olympique avec le chef Massimo Bottura

10 500 athlètes de 206 pays différents ont logés au village olympique. Pour nourrir ces sportifs et leur staff, des dizaines de cuisiniers se sont activés pendant toute la durée de l’événement. Malheureusement, on le sait cette activité a dû entraîner beaucoup de gaspillage alimentaire…

Et si on vous disait NON ?

La réponse, c’est Food For Soul qui nous la donne, une ONG fondée par un personnage hors du commun : le chef étoilé italien Massimo Bottura.

Massimo Bottura chef cuisinier

Flashback en 2015 à Milan : Son idée est née à l’occasion de l’Expo universelle de Milan en 2015 dont le thème était : nourrir la planète. Le chef Massimo Bottura explique son projet dans une interview accordée sur Positivr: « Je me suis dit, OK alors commençons en disant stop au gâchis. Comme ma grand-mère, qui prenait le pain rassis et nous le servait en le trempant dans du lait et du sucre. Avez-vous idée du goût délicieux de ce truc ? Chaque année 1,3 million de tonnes de nourriture comestible sont mises au pilon ! Si on la récupérait, on n’aurait plus rien à craindre, je n’ai pas raison ? » Aussitôt dit, aussitôt fait. Pendant toute la durée de l’Expo avec l’aide de chefs renommés du monde entier, il a récupéré chaque jour la nourriture non consommée pour la cuisiner et la distribuer aux personnes dans le besoin.

Edition 2016 à Rio : Bienvenue au restaurant Refettorio gastromotiva, le projet de «gastronomie sociale», installé au cœur de Rio, dans le quartier Lapa, pour lutter en faveur des plus démunis.

Massimo Bottura

Cette fois, c’est avec l’aide de Gastromotiva, une ONG à but non lucratif fondée par le chef brésilien David Hertz, qu’il a transformé un terrain vacant en un espace lumineux circonscrit par deux grands murs de briques rouges.

« Le projet de Massimo à Milan a vraiment changé ma vie et m’a beaucoup inspiré. Je voulais aussi laisser quelque chose en héritage pour ces Jeux de Rio », explique Hertz, dont l’ONG forme des jeunes aide-cuisiniers issus des favélas depuis une dizaine d’années

David Hertz

Des chefs de renommée internationale, dont Alain Ducasse, Francis Mallman et Antonio Park, se sont succédé durant toute l’événement pour cuisiner des plats. Le menu dépendait des chefs et des arrivages en provenance du village olympique.

 

Massimo Bottura et ses chefs cuisiniers pendant les Jeux Omlypiques

La lutte contre le gaspillage est une préoccupation quotidienne, où chacun, à son échelle peut y contribuer. Chez Véritable® on récolte les justes quantités nécessaires pour nos recettes :). Découvrez ici toutes les délicieuses recettes Véritable®!

Partagez !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Email this to someone

Retrouvez toute notre actualité en vous inscrivant à la newsletter