Sélectionner une page

Enjeu majeur du 21ème siècle, l’agriculture urbaine est en pleine expansion partout dans le monde. En valorisant des surfaces inutilisées dans nos villes en espaces agricoles et potagers, cultiver au sein de nos agglomérations permet de nombreux bénéfices: Véritable incubateur de l’agriculture en ville, découvrez les initiatives florissantes de la ville de Paris, de ses jeunes entrepreneurs et citadins dont la conduite pour une vi(ll)e plus verte est bel et bien affirmée.

L’objectif du « Plan d’alimentation durable et agriculture urbaine »  de Paris

Depuis cette année, Paris s’ancre encore plus dans une dynamique verte et durable grâce au « plan d’alimentation durable et agriculture urbaine ». Proposé par Anne Hidalgo, le projet a été voté à l’unanimité au Conseil de Paris fin Janvier 2017. Écologique comme économique, l’objectif de ces mesures d’ici 2020 est de produire plus d’aliments issus de l’agriculture biologique, favoriser le commerce en circuit-courts, réduire les déchets et soutenir les nouveaux cultivateurs et agriculteurs franciliens. Pour ce faire, l’idée est d’ atteindre 100 hectares de murs et de toits végétalisés d’ici 2020, dont 1/3 dédié à la production agricole (33 hectares, soit environ cinquantaine terrains de football). Egalement, le projet prévoit de multiplier les fermes urbaines, la ferme de Paris étant la seule pour le moment. Aussi, pour permettre aux Parisiens de composter leur déchets végétaux, une nouvelle poubelle collective orange devrait intégrer chaque immeuble de Paris d’ici 2020 et mille lombricomposteurs ont prévu d’être donnés aux citadins afin de créer leur propre compost. L’Objectif est annoncé : Encourager la consommation locale et transformer la capitale en un territoire « zéro déchet » d’ici à 2020.

L'agriculture urbaine se développe : cultures agricoles sur les toits de Paris

Les « Parisculteur », appel à projet pour le développement de la nature en ville

Sur la lancée des jardins partagés, les premiers investissements des toitures de la métropole avaient fleuri avec les fraises des Galeries Lafayette, le potager de l’Hôtel de Ville ou encore l’aménagement des quelques 300 ruches de Paris. Fin 2016, l’appel à projet « Parisculteur » à permis de dédier à la végétalisation 5 hectares de bâtiments parisiens, pour qui souhaitait investir l’espace public avec des cultures végétales et productions agricoles. Sur les 144 projets déposés par des associations, start-up, architectes, agronomes, 28 projets d’agriculture urbaine ont été sélectionnés. En tout, 33 sites seront investit et les premières récoltes verront le jour dès 2017. Un nouvel appel à projet « Parisculteurs 2 » est dores et déjà annoncé pour cet automne. Découvrez les « Parisculteurs » lauréats ici.

projet agriculture urbaine Cycloponics

Lauréat « Parisculteurs », Cycloponics investit les souterrains parisiens

A titre d’exemple, la startup Cycloponics souhaite réhabiliter des sites urbains abandonnés en écosystèmes agricoles afin d’y cultiver des légumes bio. Lauréat à l’appel d’offre « Parisculteur » 2016, l’entreprise prône moins de gaspillage, plus de recyclage et s’inscrit dans une démarche de consommation locale. Après leur prototype « Bunker Comestible » toujours en activité à Strasbourg, leur nouveau défi est Parisien, et d’envergure : La Caverne, une micro-ferme urbaine souterraine, située sous une barre HLM dans le nord de Paris. Elle prévoit, en plus d’intégrer les habitants du quartier au projet, de produire à terme 30 tonnes de fruits et légumes par an et 24 tonnes de champignons dans les 3 000 m2 désaffectés du garage.

Agricool Paris

Agricool, cultivateurs de fraises parisiennes bio en container

De la même manière, toujours en réponse à une problématique environnementale grandissante, la startup Agricool à vu le jour en Juin 2015: Les deux créateurs ont ouvert, en bordure du Parc de Bercy, leur premier jardin high-tech de fraisiers bio : un conteneur de 33 m2 dans lequel poussent verticalement 3 600 plants de fraises, en culture hydroponique, sous LED. Sans OGM et sans pesticide, les fraises mûrissent également sans pollution car l’air du container est filtré. Des bourdons s’occupent même de la pollinisation ds fleurs. En récréant les conditions idéales de pousse pour leurs fraises, les cultivateurs garantissent des fruits savoureux et une production abondante. Avec l’idée de cultiver et se nourrir localement, sans « empiéter sur les terres agricoles qui disparaissent chaque année », Agricool est aujourd’hui installée dans un hangar à la Courneuve. Leur objectif à Paris d’ici fin 2017 est d’ouvrir 75 containers de fraisiers et de produire toute l’année 7 tonnes de fraises goûteuses.

Jardins sur les toits de Paris

L’agriculture urbaine : un nouveau modèle en marche

Créateurs d’emploi et encouragés par la ville, ces projets verts permettent de redécouvrir la nature en métropole mais tendent surtout à produire une nourriture saine cultivée et consommé localement. L’arrivée d’une génération d’entrepreneurs high-tech bouscule une agriculture ­urbaine historiquement portée par des associations aux intentions plus sociales et écologiques que marchandes. De plus en plus de citadins, entreprises et collectivités prennent conscience de leurs responsabilités et deviennent alors porteurs de projets. Ces nouveaux modes de cultures bio, en permaculture ou avec des traitement raisonnés sont sains, plus écologiques et largement économiques. Si les jardins des villes ne permettront sans doute jamais l’autosuffisance, leur développement présente une réelle avancée écologique et sociale mondiale.

Participez vous aussi au développement d’une consommation locale et d’une meilleure alimentation en devenant votre propre producteur! Découvrez les Potagers d’intérieur autonomes Véritable® et cultivez vos propres aromates bio, sans effort, toute l’année. Nous sommes aussi présents à la Foire de Paris jusqu’au 8 Mai 2017, rendez-vous stand H018!

Partagez !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Email this to someone

Retrouvez toute notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter