Sélectionner une page

Les herbes aromatiques méritent mieux qu’un léger saupoudrage dans nos assiettes. Toujours plus utilisées en cuisine, les aromates sont les ingrédients indispensables pour une cuisine saine et raffinée. Leur fraîcheur, leurs couleurs, leurs saveurs égayent et parfument vos mets. Hacher, ciseler ou piler ? Ces techniques correspondent à des gestes précis qu’on ne maîtrise pas toujours ; et pourtant elles influencent le goût et la texture de vos recettes. Votre Potager Véritable®  vous permet d’obtenir des aromates frais sans efforts, mais encore faut-il apprendre à les utiliser, les récolter et les préparer de manière optimale pour en tirer le meilleur !

Hacher  : oui mais comment ? Ceux qui aiment s’essayer à l’art culinaire derrière leurs fourneaux renoncent difficilement au plaisir de hacher à la main les ingrédients les plus précieux à l’aide d’un hachoir en demi-lune. Cet ustensile facile à utiliser, permet aux cuisiniers les moins avertis d’obtenir des résultats parfaits, grâce à sa forme qui permet d’exercer une pression uniforme. Il est vrai que le mixeur électrique facilite les opérations, et rend plus aisée l’exécution des recettes les plus complexes. Mais son utilisation peut compromettre la réussite de certains plats dont la préparation requiert des ingrédients aux saveurs fortes. Les herbes aromatiques perdent vite leur odeur et leur saveur lorsqu’elles sont hachées trop longtemps à l’avance. Hachez-les uniquement à la dernière minute, au moment de les incorporer à la préparation comme le thym ou le romarin.
Pourquoi ciseler ? Pour permettre aux herbes fragiles telles que le basilic ou la ciboulette, de conserver leurs saveurs,  mieux vaut les ciseler, c’est-à-dire de les tailler en fines lanières ou en petits segments de quelques millimètres de longueur. Car contrairement au hachage le ciselage limite la perte d’eau. Pour ciseler il existe deux grandes techniques : -Pour les grandes feuilles (basilic, menthe, sauge, mélisse …) : empilez-les en plusieurs couches, roulez-les et taillez ces petits rouleaux à l’aide d’un couteau. -Pour les plus petites feuilles (persil, coriandre, ciboulette, estragon …) : mettez-les dans un verre haut et hachez-les à l’aide d’une paire de ciseaux.
L’art du pilage ! Beaucoup de recettes perdraient de leur originalité si les ingrédients n’étaient pas soigneusement écrasés dans un mortier. Le mortier en marbre (les modèles en bois sont réservés aux aliments moins huileux : poivre, sucre ou sel) avec son charme à l’ancienne, est très utile à la préparation des produits frais : le mouvement rotatif du pilon bat les feuilles pour en extirper  toutes les saveurs. Par contre, si vous utilisez un mixeur ou un batteur électrique, la coupe franche de la lame obture les capillaires des feuilles, empêchant ainsi la sécrétion des huiles essentielles. La chaleur produite par la vitesse de rotation altère les arômes des aromates. Mortier et pilon sont également très utiles pour écraser l’ail, les câpres, les noisettes, les amandes ou encore les noix, qui apporteront à vos plats une saveur incomparable. Comme pour les herbes, les grains de poivre et la noix de muscade doivent leur parfum aux huiles volatiles qui, au contact de l’air, s’oxydent et se détériorent facilement, perdant ainsi leurs qualités aromatiques.
Parce qu’il n’y a rien de plus agréable que de récolter, ses herbes aromatiques, chez soi, au bon moment, selon nos besoins, pour en conserver toutes les arômes et déguster des mets toujours frais et savoureux !  
Partagez !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Email this to someone